Risques aggravés : ce qui change sur le tarif de l'assurance de prêt

Dans le domaine de l’assurance, un profil à risque aggravé est un assuré dont la situation personnelle et/ou professionnelle entraîne un risque statistiquement supérieur à celui d’une population de référence. Cela implique que les événements garantis dans un contrat d’assurance de prêt classique — le décès, la perte d’autonomie, l’incapacité de travail, etc. — ont plus de probabilité de se produire que pour un assuré sans risque aggravé reconnu. 

Les risques aggravés contribuent de ce fait à faire augmenter le tarif des assurances de prêt ou assurances emprunteur, qu’il est presque obligatoire de souscrire dans le cadre d’un crédit immobilier afin de permettre aux banques de se prémunir contre d’éventuels impayés et de protéger les familles des emprunteurs jugés à risques. 

Assfi vous éclaire sur les liens entre risques aggravés et tarif des assurances de prêt immobilier. 

assfi assurance emprunteur risque aggrave sante

Comment est calculé le tarif d’une assurance de prêt ?

En tant qu’emprunteur, le coût de votre assurance de prêt influence nécessairement le tarif total de votre crédit immobilier, qui est fixé selon les critères suivants : le taux d’intérêt, les frais de dossier, le taux d’assurance emprunteur et le montant emprunté

Or, le taux d’assurance de prêt est choisi par les compagnies d’assurance en fonction du risque, c’est-à-dire de la possibilité qu’un emprunteur donné ne soit pas en mesure de rembourser son prêt jusqu’au terme du contrat. Outre les risques aggravés, les assureurs prennent également en considération le mode d’application de l’assurance, selon que le taux annuel effectif d’assurance (TAEA) s’applique au capital restant dû ou au capital emprunté, les garanties souscrites ainsi que la quotité d’assurance si le contrat est signé à deux. 

Calcul du tarif pour le contrat d’assurance groupe

Un contrat d’assurance groupe, soit l’assurance de prêt souscrite auprès de l’établissement bancaire qui octroie le crédit immobilier, se fonde exclusivement sur le montant du capital emprunté. Dans ce cas, le tarif de l’assurance emprunteur reste donc le même sur toute la durée du prêt et la méthode de calcul du coût de l’assurance est la suivante : multipliez le taux d’assurance de prêt par le capital emprunté et divisez par 12 pour obtenir un résultat mensuel.

Calcul du tarif pour une assurance individuelle en délégation

Dans le cadre d’un contrat individuel choisi par le biais de la délégation d’assurance, le capital restant dû sert parfois de base au calcul du tarif de l’assurance de prêt, qui est alors redéfini chaque année. Le tableau d’amortissement, établi en fonction du montant restant dû et du profil de l’assuré, permet de consulter le taux appliqué à chaque échéance.

Quels facteurs sont susceptibles d'influencer ce tarif ?

Différents critères déterminent le coût d’une assurance de prêt. Une chose est sûre : celui-ci représente une part non négligeable du tarif de votre crédit immobilier, jusqu’à 30 % dans certains cas. C’est notamment le TAEA, calculé en fonction de l’âge, de la situation professionnelle et de la durée de l’emprunt immobilier de l’assuré, qui conditionne le tarif d’un contrat d’assurance emprunteur. Si le taux minimal est de 0,10 %, il peut augmenter plus ou moins considérablement selon le(s) risque(s) associé(s) à un emprunteur donné : âge, maladie chronique, invalidité, profession à risques, etc. 

Autrement dit, un assuré trentenaire en CDI souhaitant souscrire un prêt immobilier sur 20 ans se verra proposer un taux d’assurance emprunteur plus attractif qu’un assuré quinquagénaire en situation précaire souhaitant emprunter pendant 25 ans pour financer un investissement immobilier. 

S’ajoutent à cela les risques aggravés, qui peuvent être à l’origine de surprimes et d’exclusions de garanties plus ou moins importantes. 

La surprime, un coût supplémentaire en cas de risques aggravés

On parle de surprime d’assurance de prêt immobilier pour désigner un supplément de prime ou de cotisation réclamé à l’assuré en plus de la cotisation de base à payer. Cette nouvelle prime vise à protéger l’assureur lorsque l’assuré présente un profil à risque aggravé. 

En règle générale, la surprime dépend de trois facteurs principaux, à savoir :

  • les risques médicaux aggravés liés aux antécédents médicaux, aux maladies passées et à l’hérédité
  • l’âge
  • les activités personnelles et professionnelles à risques

L’application d’une surprime d’assurance de prêt et son pourcentage sont donc conditionnés par votre niveau de risque particulier en tant qu’emprunteur. 

Par conséquent, une surprime peut être uniquement appliquée à l’une des garanties de votre contrat d’assurance emprunteur, telles que la garantie Invalidité permanente et totale (IPT), la garantie Incapacité temporaire de travail (ITT) ou encore la garantie perte d’emploi. 

Les risques aggravés et leurs conséquences sur le tarif des assurances de prêt

Pathologie, handicap, exercice d’un métier dangereux, âge avancé : les risques aggravés sont variés du point de vue des compagnies d’assurance. 

Dans la majeure partie des cas, ils s’accompagnent d’un risque de maladie (morbidité) ou de décès (mortalité) supérieur à la moyenne, d’où la nécessité de remplir un questionnaire de santé pour les individus à la recherche d’un contrat d’assurance de prêt immobilier. 

Avec la loi Lemoine, sachez toutefois que ce questionnaire est désormais facultatif si les encours cumulés des contrats de crédit sont inférieurs ou égaux à 200 000 euros par assuré et si la date de fin de prêt est antérieure aux 60 ans de l’emprunteur. 

Notez par ailleurs que les emprunteurs fumeurs s’exposent à des surprimes et à des exclusions de garanties, y compris s’ils présentent peu ou pas de symptômes médicaux liés au tabagisme. Un assuré non-fumeur profitera en effet d’un taux d’assurance de prêt moins élevé qu’un assuré fumeur, à plus forte raison si le premier est plus jeune et le second plus âgé. 

Faire appel à un courtier spécialisé en risques aggravés, une solution pour économiser dans le cadre d'un prêt immobilier

Vous présentez un risque aggravé et envisagez de souscrire un prêt immobilier ? Orientez-vous vers la délégation d’assurance afin de privilégier un contrat d’assurance emprunteur en parfaite harmonie avec vos contraintes et vos besoins. Fiez-vous notamment à l’expertise d’un cabinet de courtage en assurance de prêt pour assurer votre crédit en toute sérénité. 

Chez Assfi, nous n’assurons pas seulement les risques aggravés professionnels et de santé : nous aidons aussi les séniors, les expatriés et non-résidents, les emprunteurs à gros capitaux, les individus en situation de chômage ou encore les pratiquants de sports extrêmes à trouver le contrat d’assurance de prêt le plus avantageux, conformément à la singularité de leur profil d’assuré. Bénéficiez ainsi des meilleures garanties au meilleur tarif, avec un maximum de couverture pour un minimum de surprimes. 

Parlez-nous de votre projet et nous vous accompagnerons dans l’ensemble des démarches liées à la souscription de votre futur contrat d’assurance de prêt. Spécialiste des risques aggravés, notre équipe vous offrira un gain de temps considérable, des conseils sur mesure ainsi que des solutions fiables et parfaitement adaptées à votre situation d’emprunteur à risques. 

Besoin d'en savoir davantage sur ce qui influence le prix d'une assurance de prêt ?

    Prénom *

    Nom *

    Numéro de téléphone *

    Adresse email *

    Message

    Acceptation RGPD *

    Veuillez consulter notre politique de confidentialité relative à la protection de vos données personnelles récoltées par l’intermédiaire de ce site internet.

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et Google Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation.